Wondershare Filmora9
Le meilleur logiciel de montage vidéo pour éditer et partager constamment vos vidéos d’aventures et de voyage.
  • Relâchez votre créativité avec des effets dignes d’Hollywood.
  • De multiples styles de transitions à votre disposition.
  • Une grande variété d’effets de filtre et de superposition pour retoucher vos vidéos.
[匹配渠道块数据有误travel.html]

Améliorez la qualité de vos vidéos de voyages, trucs et astuces

Cet article aborde la vidéo de voyage sous un aspect un peu plus technique – comment améliorer la qualité d’une vidéo de voyage. C’est une approche plus approfondie de : Comment Realiser De Très Belles Videos de Voyages

Alors Mesdames, Messieurs les nerds de vidéos, let’s go.

Sommaire

ips-ou-image-par-seconde.jpeg

1. IPS OU IMAGE PAR SECONDE

Définissez la vitesse de tournage de votre vidéo de voyage

N’ayez pas peur, ne vous sauvez pas. C’est promis, vous n’allez pas être accablé de termes techniques. Juste ce qu’il faut, ni plus ni moins, un minimum.

IPS ou FPS en anglais (frame per second), ce n’est qu’un petit réglage à opérer dans les paramétrages de votre caméra. Mais il change tant de choses.

Une vidéo standard utilise 24FPS. Aux prémices de l’âge de la caméra, avant l’avènement du numérique, cela avait un sens. 24 images par seconde c’est assez rapide pour capter la plupart des actions. Cela ne ruinait cependant pas le cinéaste en pellicule et l’espace de stockage n’était pas trop important. À l’époque, c’était le meilleur compromis.

Aujourd’hui, les règles ont changé. Avec la profusion de caméras numériques bon marché, de logiciels de montage vidéo performants, de la pléthore de supports de stockage peut cher, vous pouvez filmer dans le format que vous voulez. HD, ralenti, peu importe. Contentez-vous simplement de choisir votre vitesse de tournage. Pour sûr le gagnant sera clairement le 60FPS.

Et pour cause, si une image vaut 1 000 mots, combien de mots vaudra une vidéo tournée en 24FPS et combien vaudra votre vidéo de voyage tournée en 60FPS.

Filmer les vidéos de voyage en 60FPS

Doubler le nombre d’images par seconde, surtout pour des scènes d’action et des sujets en mouvement rend vos vidéos de voyage plus fluides, plus professionnelles. Cette cadence de tournage permet également la réalisation de ralenti sans saccades et si vous jouez un peu entre la fréquence normale et un léger ralenti vous apportez du dynamisme à votre film. Cette fluidité rend la vidéo plus simple à regarder, le spectateur perçoit l’augmentation du FPS même s’il n’est pas conscient de ce qui rend le visionnage plus agréable.

60FPS et stockage

Attention cependant si vous passez du 24FPS au 60FPS vous augmentez d’autant la taille de vos fichiers. Prévoyez en conséquence des supports de sauvegarde pour le stockage de vos vidéos.

Pour info :

  • Une minute avec une cadence d’images de 30FPS et une définition de 720p utilisera 60 MB (c’est le plus petit choix possible sur l’iPhone).
  • Cette même minute, toujours en 30FPS, avec une définition de 1 080 en HD, nécessitera 130 MB (paramétrage par défaut).
  • Enfin toujours pour une minute, avec 60FPS pour une définition de 1080 en HD il faudra 200 MB.

Un bon support de sauvegarde reste le disque dur externe mais en voyage préférez les cartes SD et le notebook. Et surtout n’hésitez pas à faire des doubles sauvegardes.

2. Stabilisation

Là nous touchons un point important. Des images qui tremblent et vous voilà promu amateur ? C’est tout ce que vous vouliez éviter.

À moins de ne faire que des plans fixes, ce problème se pose à chaque fois que vous faites des shootings.

Différents accessoires peuvent vous aider à stabiliser vos images :

  • En voyage, un gorillapod et sa rotule remplaceront efficacement le traditionnel trépied et même un selfiestick.
  • Un stabilisateur.

Cependant vous êtes en voyage et n’avez emmené que l’indispensable. Nos conseils, eux ne prennent pas de place.

Afin d’éviter les tremblements :

  • Filmez avec les deux mains, les bras près du corps, les pieds bien ancrés au sol.
  • Ne placez pas la caméra devant vos yeux mais au niveau de la poitrine.
  • Utilisez la sangle de votre camera comme sur la photo ci-contre. C’est un point d’appui complémentaire donc plus de stabilité.
  • Si vous vous déplacez, faites de petits pas, les jambes légèrement pliées pour amortir les mouvements, bougez au ralenti, soyez zen.
  • Utilisez votre environnement, soit pour poser votre caméra, soit pour prendre appui pendant que vous filmer.
  • Si vous avez un trépied utilisez le comme un steadicam

Si la lumière vous le permet filmez avec un FPS de 60 ou de 100. À la post-production appliquez un léger ralenti. Outre que cela apporte un rendu plus professionnel, cela absorbera les tremblements.

Vous pouvez également filmer avec un cadre plus large puis pour le montage utilisez un logiciel tel que Filmora9 qui dispose de la fonctionnalité de stabilisation de l’image. Voyez dans la vidéo ci-dessous ce que cela donne.

Et ce petit tutoriel Filmora9 pour vous expliquer le procéder

3. Lumière

La lumière elle aussi est très importante. Si vous la maitrisez, elle apportera de la magie, sinon elle prouvera votre amateurisme.

À l’intérieur vous avez la maîtrise de l’éclairage, ce n’est pas le cas à l’extérieur. Réfléchissez à ce que vous voulez filmer, à quelle heure, sous quel angle. Comment le soleil éclairera-t-il la scène à ce moment-là.

  • Il faut éviter le contre-jour.
  • Positionnez-vous selon la hauteur du soleil. Qu’il soit légèrement derrière vous ou sur le côté, idéalement à 45°.
  • Ne filmez pas aux alentours de midi. Le soleil au-dessus de vous projettera des ombres vers le bas. Trop franches elles ne sont absolument pas esthétiques. La lumière crue donnera un effet « cramé ». Tourner lorsque l’astre du jour est au zénith reste possible si vous pouvez utiliser un diffuseur à placer entre lui et le sujet filmé. Profitez par exemple d’une terrasse, d’un parasol, d’un sous-bois… Les nuages aussi peuvent servir de diffuseur.
  • Les heures féériques sont au lever et au coucher du soleil. La lumière sera douce, chaude et diffuse.

Côté accessoires, un réflecteur et un diffuseur peuvent aider mais ils ne seront pas forcément du voyage. Des filtres, un pare soleil peuvent aussi être utiles.

Si malgré tous vos efforts sur votre vidéo de voyage la lumière est trop forte ou trop faible, sachez que vous pouvez la corriger en postproduction avec un bon logiciel de montage vidéo.

Ce dernier petit tutoriel édité par Filmora9 vous explique comment faire.


Consultez également cet autre article un peu plus utile: Créer une vidéo de voyage avec meilleurs effets